Ozone

InuvikSky.jpgDans la stratosphère (entre 10 et 50 km d‘altitude environ), l’ozone (formule chimique O3) joue un rôle d’écran naturel et bénéfique vis-à-vis des ultraviolets solaires dangereux pour la matière vivante (« bon ozone »).

Dans la troposphère (entre 0 et 10 km d’altitude), l’ozone est un polluant dit secondaire car produit principalement par la transformation, sous l’effet du rayonnement solaire, des oxydes d’azote (NOX) et des composés organiques volatils (COV) émis majoritairement par les activités humaines. Il s’agit de « mauvais ozone » : à certaines concentrations, l’ozone troposphérique est connu pour avoir des effets dommageables pour la santé des hommes et des écosystèmes.

Bien que l’ozone ne fasse pas partie des six principaux gaz à effet de serre cités dans le protocole de Kyoto, il est pourtant connu pour contribuer à l’effet de serre. Outre ses effets sur la santé humaine et sur les écosystèmes, il absorbe la chaleur rayonnée par les sols. Le doublement des concentrations d’ozone dans la troposphère pourrait accroître la température moyenne de l’air d’environ 1°C.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s